Menu

Cabinet médical

Casser les codes 

Localisation: Annecy 

Livraison: 2013  

Surface: 130 m2

Distribution des lieux: une banque d’accueil – une salle d’attente multiple – 2 bureaux d’ophtalmologistes – 1 bureau d’orthoptiste – une salle de soins  

Partenaires du projet : Maître d’œuvre : Benjamin Mauris

Cahier des charges : 

- Concevoir l’intégralité d’un cabinet médical

- Créer des zones d’attente communes et individuelles 

- Accroître la lumière naturelle 

- Concevoir des bureaux lumineux sans lumière naturelle 

- Utiliser des matériaux faciles d’entretien 

 

Parti pris architectural : 

Pour composer cet espace tertiaire de 130 m2, l’Atelier Giffon s’est imprégné du milieu médical et notamment de cette spécialité, l’ophtalmologie, pour mieux contourner les codes et répondre avec précision aux contraintes des praticiens. Le cabinet se divise en deux zones distinctes : la première, sur rue, dédiée à la réception et à l’administratif, et la deuxième partie, destinée aux soins. L’accueil évolue au fil de la façade vitrée généreuse, jetant un regard sur l'environnement. Afin de conserver cette luminosité naturelle au cœur même du projet, Rémi a imaginé un agencement intégré privilégiant la transparence, avec des cloisons vitrées rythmées par une vitrophanie élégante inspirée des roseaux du lac d’Annecy, à proximité. Les soins oculaires ne nécessitant aucun apport de lumière naturelle, les trois bureaux de médecins prennent leurs assises dans d’anciens box de garages, sans ouvertures sur l’extérieur. Pour améliorer le confort, Rémi a eu l’idée de concevoir des cadres lumineux, donnant l’illusion d’une fenêtre. Une astuce qui accroît l’éclairage artificiel avec douceur. 

 

Valeur ajoutée du projet : 

L’Atelier Rémi Giffon a créé, via l’agencement, un flux de circulation optimisé, tout en rythmant les zones d’attente affiliée aux différents médecins. Sur-mesure, ces intégrations partitionnent l’espace et participent à l’architecture intérieure du lieu, sans jamais le cloisonner. L’élément principal, le meuble double face, en skaï résistant, en est à l’origine, tandis que sa paroi en verre acrylique Dacryl, avec inclusion de végétaux, donne le ton chromatique disséminé de part et d’autre. Le jaune, quant à lui, dynamise la scène, l’illumine et contraste avec le sol en Flotex, choisi pour ses caractéristiques hygiéniques. 

 

Lire texte
Fenêtre de log