Menu

Chalet Le 1550

Plein cadre sur le paysage

Localisation: Courchevel 1550

Livraison: 2016  

Surface: 380 m2

Distribution des lieux: 4 niveaux – RDC : entrée, skiroom, buanderie et garage – R+1 : 1 chambre familiale avec 2 lits jumeaux et un dortoir 4 couchages superposés, 1 chambre double, espace wellness (sauna, salle de massage et de sport), piscine intérieure (9,2 x 3,40 m), accès jacuzzi extérieur – R+2 : pièces de jour avec cheminée traversante salon et salle à manger et cuisine américaine, terrasse – R+3 : master suite double (salle de bains, dressing, balcon d’angle), 2 chambres double en suite.  

Partenaires du projet : Architecte: DPI Sébastien Poisson – Maître d’œuvre: Benjamin Mauris

 Cahier des charges : 

- Rénovation complète d’un chalet avec une dimension plus contemporaine 

- Redistribuer les pièces, intégrer une piscine intérieure et une zone wellness 

- Rendre le chalet plus convivial et plus familial

- Ameublement et décoration des espaces 

 

Parti pris architectural : 

À l’origine, deux habitations composent les lieux. Les acteurs du projet se sont donc concentrés sur son unification et de pair sa cohérence esthétique. Pour ce faire, la ligne directrice repose sur la fusion authenticité/modernité, sans dénaturer l’âme du chalet. L’Atelier Rémi Giffon et l’architecte Sébastien Poisson ont travaillé sur la façade extérieure en s’inspirant des ouvertures existantes pour contrebalancer un déséquilibre visuel via la création d’un panoramique marquant le coin bibliothèque, écho visuel à l’ouverture originelle du salon. En façade nord, la création d’une envolée verticale transparente de 9 mètres participe à un parti pris plus assumé. Le vitrage suit l’ascension de l’escalier et démultiplie l’aura lumineuse. Ainsi, les codes propres à la montagne sont préservés sous couvert d’une lecture architecturale contemporaine. Côté matériaux, la prestance du bois est omniprésente, mais sous un nouveau jour. La force de cette réalisation s’illustre dans son revêtement uniforme – sol, mur, plafond, agencement – extrait dans une seule essence et finition : le chêne du Jura étuvé, brossé. La teinte profonde révèle un labeur minutieux de contretypage – entre vitrification et sablage de l’ossature existante pour atteindre une nuance de bois homogène. Le bois met également en perspective un travail d’orfèvre en matière de menuiserie et d’agencement dessiné par l’Atelier Rémi Giffon et réalisé par l’atelier Clodic (Albens). 

 

Valeur ajoutée du projet : 

Chaque étage apporte son lot de surprises. Dans la volonté des clients d’évoluer dans un chalet à la fois convivial et personnel, l’Atelier Rémi Giffon a alterné des zones propices aux échanges, au partage ou à l’intimité. Au 1er étage, la piscine miroir prend son rôle très à cœur. En ce lieu, le trompe-l’œil rétroéclairé attire tous les regards, avec sa vue dégagée sur le massif de la Vanoise se reflétant sur la surface aquatique de 9,2 x 3,4 mètres. Une astuce précieuse dans cet endroit aveugle. Aux extrémités, le sauna et le spa conjuguent leurs efforts pour rendre ce moment d’évasion délectable. À l’étage supérieur, les espaces de jour témoignent de cette étroite relation entre les vues époustouflantes et l’architecture d’intérieur, qui prend à partie les ouvertures transformées en tableaux vivants, avec lesquels l’agencement dialogue sans retenue. Au dernier étage, trois chambres, dont la master suite, se lovent dans des surfaces généreuses. On retrouve un agencement à la géométrie parfaite éclairée par une belle luminosité naturelle, notamment rendue possible dans les chambres d’amis par la création de jacobines supplémentaires. Chaque espace nuit exprime son identité, avec son bureau intégré, ses rangements astucieux et son mobilier iconique.  

Lire texte
Fenêtre de log